la pause libanaise c’est bien beun’aise